Démarche artistique

Ma pratique de la peinture abstraite s’attarde à la couleur dans sa dimension matérielle, cherchant à la présenter sous une forme inédite. À l’atelier, j’élabore des protocoles et je m’impose certaines contraintes, qui serviront de tremplin pour innover. Je souhaite exploiter toute la complexité perceptuelle générée par le tableau, qui nous interpelle par son effet visuel, sa qualité d’objet et son processus de fabrication aussi manifeste qu’énigmatique.

Au départ d’un projet, je choisis une gamme de couleurs restreinte, par exemple le noir et le blanc. Stimulée par la difficulté de cette contrainte, j’entreprends une série d’expérimentations en atelier, sur une longue durée. Je m’attarde aux propriétés matérielles de la couleur, telles que la dilution et la visquosité, ainsi qu’aux procédés et aux outils employés pour l’appliquer. Peints au moyen d’un dripping contrôlé, mes tableaux sont structurés en all-over. Mon processus de création est aussi méthodique qu’arbitraire; contraintes et hasard s’entremêlent dans un écheveau serré. Ainsi le déplacement de la peinture liquide sur le support et le mélange préalable des couleurs introduisent des paramètres imprévisibles.

Par tâtonnement, souvent au détour de tentatives manquées, surgissent de la matière des effets visuels inédits. La couleur s’y présente sous une forme invue, qui défie nos mécanismes de perception. Elle peut évoquer l’imagerie numérique, le tissage ou des formations géologiques, en même temps qu’elle rappelle la peinture optique. L’espace pictural ainsi tissé oscille entre la régularité et l’instabilité, entre la profondeur et la surface, entre le visuel et le matériel. J’inscris ma pratique dans une tradition de recherche en peinture abstraite, un terrain d’expérimentation fertile où l’émergence de formes nouvelles est toujours possible.